mar 01

« Hiverner » fin Septembre ; « éténer » fin Mars

Le monde tourne dans un sens ou dans l’autre tout dépend de là où on se trouve donc commencer par l’hivernage en fin de période ou la saison commence à se refroidir et ou les bateaux diminuent en nombre sur l’immensité de l’océan peut être un bon début. Beaucoup de plaisancier espacent leur fréquentation du port et de leur monture vers la fin du mois de Septembre. Bien entendu il s peut que vous voyez des irréductibles qui plastronnent sur le plan d’eau mais la majorité du temps les bateaux qu’ils drivent, ne sont pas forcément les leurs…

… Ou bien au contraire « éténer » est le moment que je choisirai pour commencer mon article. Soyons cohérent que diable !!

Préparer la saison c’est sécuriser son embarcation, se sécuriser soit même et pérenniser votre fière monture. Avant la mise en cale sèche pour faire le carénage, vous pouvez en amont faire la vidange de votre bateau. En effet mettre dans des mains expertes est un choix judicieux mais il en coute une certaine somme et vidanger ne réclame que du temps  et de la patience.

Pour l’exemple je prendrai le Moteur YANMAR Série GM :
Le 2GM20 Yanmar est un moteur in-bord marins construit autour de deux cylindres ;  moteur diesel il est fabriqué par la société japonaise Yanmar Co. Ltd . Il est utilisé majoritairement pour les voiliers. Il s’agit d’un moteur quatre-temps , vertical, refroidi par eau moteur diesel.

PENTAX Image

Le moteur délivre environ 16 chevaux, pour un poids d’environ 114 kg. Il est équipé d’un moteur de démarrage (12V DC, 1 kW), et un alternateur pour fournir de l’électricité à bord et charger les batteries (12 V , 55 A ).

Le moteur est activé par une clé. En tournant celle-ci et en appuyant sur ​​l’interrupteur de démarrage du moteur, l’alarme de pression d’huile sonnera pendant environ une seconde jusqu’à ce que le moteur commence à fonctionner. N’oubliez pas de vérifier la sortie de l’eau de refroidissement de l’échappement dans la mer (Tribord arrière).

Deux cas de figure :

Le moteur ronronne prêt à fendre les vagues
L’alarme eau chaude de refroidissement se déclenche après quelques minutes.

Ne paniquez pas et vérifiez deux points :

Est-ce que le robinet d’eau de mer est restée fermée ou plus grave
Est-ce que l’eau de refroidissement ne remonte pas par le filtre, ne se déverse dans les tuyaux et ainsi n’alimente pas le moteur pour le refroidir.

La panne la plus rependue est la pollution : un sac plastique qui a été aspiré par la pompe et empêche l’eau de remonter le circuit ou encore une fuite le long du circuit..

Laisser chauffer le moteur plus il est chaud plus le liquide sera fluide et circulant. Ne pas oublier que nous procéderons à une vidange par aspiration et que pour elle soit le plus réussi, plus le liquide à évacuer devra être fluide. Ne laisser jamais débrayer un moteur  pour le chauffer, embrayer en marche avant ou arrière.

Une fois chaud vous pouvez éteindre le moteur et commencer l’opération de vidange.

IMG_1215Ouvrer le bouchon jaune qui se trouve en haut du moteur et celui de l’inverseur .retirer la jauge qui se trouve à votre gauche. Il est vrai pour le sun odyssey 29.2 il n’est pas très aisé de travailler dans un espace aussi réduit et certains mouvement relève du fantasque. Faire une vidange allonger sur le lit est assez rigolo mais attention aux tâches d’huiles. Pas pratique en tout cas.
L’huile utilisée pour le moteur et l’inverseur est la même. Vérifier auprès d’un pro si tel est votre cas.

 

 

 

Pour info :
pour l’huile d’inverseur de KM2P, il est préconisé par certaines personnes de la  yanmar SAE  30. d’autres diésélistes entête nous disent que l’huile ordinaire est celle qui faut pour ce type d’inverseur.(outline KM2P-1)

 

Oil-Extractor

 

Afin d’extraire l’huile moteur dans un premier temps nous avons utilisé une pompe de vidange manuelle par aspiration. Ce choix est délibéré puisque celle-ci est meilleure marché et est très efficace mais vous pouvez faire plus. Sa contenance est de 6L sachant que vous allez en extraire environ 2 litres bien noire. Le tube est d’une longueur de 2,10 m ; comme indicateur fiable, chaque ligne de réservoir représente environ 1L. Cet engin permet de vidanger proprement dans les endroits difficiles d’accès comme les cales moteur, ce qui est le cas ici.

 

vidange huile

 

 

 

 

Introduisez le tube par l’entrée où la jauge est positionné initialement jusqu’au fond du moteur. Il suffit de pomper et au bout de 15 à 20 minutes vous avez collectionné toute l’huile usagée. Faire la même chose pour l’inverseur. N’oubliez pas qu’il y a des collecteurs d’huile usager généralement près des cales sèches sur les ports.

 

 

 

 

Filtre à huile : Il faut donc changer le filtre à huile. Préservez-vous d’être dépassé par l’huile usagée qui va s’échapper du filtre une fois celui-ci i desserré. Mettre suffisamment de papier absorbant ou chiffon au sol.

Remplacement du filtre de carburant

filtre gas oil

IMG_1218

filtre à gas oil

1. Fermer l’alimentation du carburant.
2. Tourner la vis à gauche avec le filtre tirer violemment et enlève.
3. Changer le filtre. Vous pouvez le nettoyer et le replacer.
Huiler le joint du nouveau filtre à huile et le serrer mais pas trop.
4. Tourner la vis à droite, utilisez la clé de filtre pour bien fermer.

Petite info au passage : vérifier le niveau d’huile tous les 50 heures environ.


Yanmar 2GM20 filtre à huileFiltre à gas-oil : au regard de l’exiguïté de l’endroit, il faut desserrer et avec un doigt de chaque cote du filtre l’accompagner pour qu’il puisse descendre et se retirer. Là aussi mettre des chiffons au-dessous.
Une fois l’opération de pose des filtres il suffit délicatement de mettre 2 l d’huile neuve dans le moteur. Mettre l’huile également pour l’inverseur

 

filtre à air Yanmar 2GM, 3GM, 2GM20, 3GM30  Référence origine: YANMAR 128170-12540

admission air

PENTAX Image128170

II ne manque plus qu’à d’éclipser le filtre à air logé à droite du moteur(étiquette jaune sur la photo. l’utilisation est facile. nettoyer la mousse avec du mir est pour moi le meilleur moyen. Eviter le white ou tout autre corrosif comme il est noté un peu partout. Par définition cela attaque la mousse et réduit sa durée de vie. une fois rincé et sec vous pouvez le remettre en place. s’il est usé il vous en coûtera environ 30 € pour un neuf.

C’est FINI pour la partie vidange.

Coût de la vidange par an est de :

Pompe de vidange manuelle par aspiration : (investissement 1 seule fois, à l’achat

Filtre à gas-oil :  16 €
S129Genuine parts

Filtre à huile :  9 €
( Assy 1PC - 119305-35151)

Huile : 35 € pour 5 l (2 L nécessaire pour moteur et 1 L inverseur)

Durée : Un peu plus de 2 Heures (café et explications successives des opérations à réaliser)

(Une dose de solidarité et d’amitié si vous l’a faite avec un pote, merci Bernard !)

 

Pour la partie Hiverner, nous l’a verrons dans un article suivant qui se consacrera entièrement à la partie « EAU » de mer bien sur.

 SUITE ; « éténer » fin Mars   vers    « Hiverner » fin Septembre

déc 16

Guernesey, sortir, manger, dormir, y découvrir

cet article est l’ébauche de celui finalisé en Aout 2014

Guernesey

Qui ne succombe pas à la beauté des paysages et l’accueil à bras ouverts des guernesiais. Guernesey est la destination rêvée pour un court séjour. Ses promenades le long des sentiers et des falaises, ses paysages bucoliques de l’intérieur des terres en font une destination incontournable.

Saint Peter Port, la capitale, est une ville portuaire. Elle accueille les touristes par mer et par air dans son domaine riche en styles architecturaux diversifiés et parfumés d’histoires du passé.

Les boutiques, cafés et restaurants rivalisent d’attrait et d’atouts de charme pour séduire ses visiteurs.

Guernesey est un endroit unique. Le visiteur qui s’aventure sur ses terres reporte avec lui une impression goûtue et inoubliable de ses charmes.

 

Saint Peter port
Depuis l’Antiquité, la capitale de Guernesey a toujours été un port commercial plein d’animation. attractif du fait de la profondeur de ses eaux, malgré un éloignement des côtes françaises, cette vile demeure une porte d’entrée incontournable des îles Anglo-Normandes.

 

SORTIR
Le style Regency et georgien de son architecture s’est  enrichi avec l’afflux d’émigrés français, dont celui sans nul doute de Victor Hugo. C’est aussi grâce à leur influence que l’on voit sur l’île des urinoirs publics semblables à ceux que l’ont trouve à Paris. Saint Peter port constitue un fascinant mélange de styles, un labyrinthe de rangées de maisons dégringolant vers la mer et de jardins en terrasses quadrillé par des volées d’anciens escaliers et des ruelles secrètes.

Saint Peter Port est le paradis du shopping. Les amateurs de matériel électronique et photographique, de bijoux et de parfums peuvent y faire de très bonnes affaires grâce à un taux de taxation attractif, sans oublier les vins, les alcools, le tabac et, bien sûr, les célèbres chandails de Guernesey. Une foule de petites boutiques de vêtements, de chaussures et d’articles de maroquinerie proposent des modèles exclusifs, tandis que la Vieille Ville regorge d’antiquités de qualité. Prenez le temps de flâner… après tout, vous êtes dans la plus belle ville des îles Anglo-Normandes!

Hébergement

Les îles de Guernesey proposent des formules d’hébergement  adaptées à tous les goûts et tous les budgets.

Les campings, les locations indépendantes, les guesthouses, Bed and Beakfast et Hotel peuplent avantageusement et avec beaucoup de gout l’île.

Les campings sont bien aménagés et oh surprises semblent assez fréquenté par les locaux qui viennent chercher une part d’exotisme dans ce lieu.

 

 

SUNNYCROFT HOTEL
Téléphone: (0 )1481 723 008
De £50 à £120 par chambre avec le petit déjeuner.
Situé en plein centre-ville de St Peter Port, dans un quartier calme, l’hôtel Sunnycroft offre une vue sur le port. Il dispose d’un jardin, d’un bar et d’un accès Wi-Fi gratuit. L’entrée se trouve dans une des plus longues et raides ruelles en escalier de la ville.  L’hôtel a été rénové. La vue somptueuse sur les toits de la ville, la mer et les îles de Sercq et d’Herm de toutes les chambre en font un attrait certain.

 

THE YACHT INN
South Esplanade, GY1 1AN Saint-Pierre-Port
Téléphone: (0 )
1481 723 008
De £50 à £100 par chambre avec le petit déjeuner. 14 chambres
The Yacht Inn se trouve près de la plage de Saint-Pierre-Port, tout près de Guernsey Harbour et ,Royaume-Uni. Le secteur abrite également Plage de Pembroke.
The Yacht Inn propose un restaurant et un bar/lounge. Cette auberge offre gracieusement le petit déjeuner.

 

DUKE OF NORMANDIE
Lefebvre Street, GY1 2JP Saint-Pierre-Port
Téléphone: (0 )
1481  721 431
De £50 à £100 par chambre avec le petit déjeuner.
Lloyd Hotel et Culturele Ambassade disposent de 117 chambres avec des pièces de meubles individuellement créées par des concepteurs hollandais célèbres et des artistes. L’hôtel abrite un restaurant appelé Snei, un studio d’enregistrement, une bibliothèque nomade et une cuisine accessible aux invités qui aiment cuisiner.

 

ABBY COURT HOTEL
Les Gravees, GY1 1RL St Peter Port 
Téléphone: (0 )
1481  720 148
De £50 à £100 par chambre avec le petit déjeuner.
Situé à 800 mètres du centre de Saint-Pierre-Port, l’Abbey Court Hotel permet d’accéder facilement au port et au front de mer. Il dispose d’un bar et d’une connexion Wi-Fi gratuite.
À 100 mètres de l’Abbey Court Hotel, vous trouverez un arrêt de bus desservant de nombreuses parties de Guernesey.

Restauration

Les îles anglo normandes puisent leur richesse dans leur environnement. Elles recèlent toutes d’ingrédients naturels fournis par la terre et la mer.Cela justifie le nombre important de restaurant de qualité. Toujours est ilqu’il faut mettre en valeur ses mets succulent. Vous trouverez donc le restaurant haut de gamme,   le restaurant avec sa cuisine campagnarde et enfin tous les mets que vous espérez fournis par les pubs dans les formules brasserie ou à tendance contemporaine.

Tous les styles  s’y côtoient, toutes les les cuisines du monde entier forment un tout harmonieux et complémentaire. Cela va des spécialités locales anglaises,   italiennes,espagnoles, thaïlandais indiennes, et autres et aiguisent nos papilles gustatives .

 

Sur le pouce

 

< 30 £
Bien et pas cher

 

> 30 £

 

N’oublions pas que  les ferries attendent leurs passagers pour les  mener sur les îles voisines.

 

 

 

 

 

 

 

Saint Peter Port

 

 

 

Se déplacer

Guernesey a un vaste réseau de bus qui dessert la plupart de l’île et toutes les principales attractions. Avec quelques préparatifs, il est tout à fait possible d’utiliser le bus comme seul moyen de transport pendant la durée de votre visite. Les bus coûtent seulement £ 1 par trajet et sont très confortables. Tous sont accessibles en fauteuil roulant. Les horaires des bus sont disponibles auprès du Centre d’information de Guernesey et à la gare routière.

Il est aussi possible de louer des taxis et des minibus. Certains organisent des visites de l’île et proposent des guides agréés.

La location de voiture est populaire à Guernesey, en raison de l’essence bon marché et des tarifs concurrentiels. L’âge minimum pour louer une voiture est de 20 ans et il y a également diverses restrictions au niveau de l’âge maximum. Toutefois, il est possible de louer des voitures avec une assurance personnelle. Veuillez consulter votre agence de location avant d’arriver sur l’île.

La conduite à Guernesey est peut-être un peu différente de ce à quoi la plupart des visiteurs ont l’habitude. Les routes sont étroites, il y a des règles particulières et vous ne connaîtrez peut-être pas tous les panneaux. La limite de vitesse est de 56 km/h, moins dans de nombreux endroits. Toutefois, il s’agit de vitesses maximum et non pas de vitesses recommandées, et dans de nombreux endroits une vitesse bien inférieure est nécessaire pour une conduite sans risque.

Soyez prudent lorsque vous conduisez à Guernesey. Nous vous recommandons de lire le dépliant disponìble pour tétécharger ici. Les conducteurs doivent être assurés et doivent être titulaires d’un permis de conduire valide.

Nombre des places de parking publiques à Guernesey sont des zones à “disque bleu” où les conducteurs doivent afficher un disque de stationnement indiquant l’heure de leur arrivée. Les zones à disque vont de 30 mn à 10 h mais il est permis de se garer pendant la nuit. Dans certains endroits, des limites de 2 ou 3 heures sont applicables. Vous pouvez vous procurer un disque de stationnement au centre d’information pour les visiteurs, au poste de police et dans certains garages/marchands de journaux. Le détail de l’usage de ces disques de stationnement est imprimé au verso.

Il est aussi possible de louer des motos et des vélos et c’est un excellent moyen de découvrir l’île. Les locataires de motos et de scooters doivent avoir au moins 20 ans et être titulaires d’un permis de conduire valide depuis plus d’un an pour la catégorie souhaitée.

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées nécessaires pour tout ce qui précède, ainsi que toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin pour voyager sur les autres îles de Herm, Sercq, Aurigny et Jersey.

 

Victor Hugo

Victor Hugo a quitté la France en 1851 pour un exil qui allait durer 19 ans. Après une courte période de temps à Jersey Victor Hugo à Guernesey est venu et a été immédiatement séduit par l’île.
Au cours de ses quinze ans sur l’île, il fait une impression durable et a écrit quelques unes de ses œuvres les plus célèbres.
La maison de Victor Hugo, pour la plupart de son exil à Guernesey, étaitHauteville House,  qui reste aujourd’hui comme il a été laissé pour permettre aux visiteurs de voir son propre style de décoration.

 

Le Manoir de Sausmarez à Saint-Martin, sur l’île de Guernesey, passe pour l’un des plus hantés de Grande-Bretagne. Tous les jeudis et les vendredis à 18 h 30, le seigneur du château convie les touristes à visiter sa demeure, à partir à la découverte de son histoire et, qui sait, à la rencontre des esprits qui occupent Sausmarez. Cet événement rencontrant un énorme succès, il est préférable de réserver pour la visite qui s’effectue le jeudi ou le vendredi à partir de six personnes. Bouh !
Plus d’infos sur le net : Manoir de Sausmarez

 

 

oct 19

HUMEUR du JOUR

BONJOUR!!!

Temps et Moral sur le COTENTIN

La réalité dépasse souvent la fiction!!!! En savoir plus »

oct 19

Aurigny, sortir, manger, dormir, y découvrir

Bienvenue à Aurigny

Aurigny, troisième plus grande île des Iles anglo-normandes, vous invite à voyager et à découvrir une île préservée, calme, naturelle et totalement relaxante.

Imaginez une petite île de 3 km sur 5 avec environ deux mille habitants prêts à vous accueillir à bras ouverts. Tout comme ses îles voisines, Jersey et Guernesey, elle possède un climat doux et est régie par son propre gouvernement.

Très proche de la France (12 km), de Guernesey (37 km), de Jersey (48 km) et de l’île de Wight (95 km), Aurigny a su créer un tourisme indépendant grâce à son propre aéroport et à son port qui facilitent les liaisons aériennes et maritimes à partir du Royaume-Uni.

Venez à Aurigny et vous découvrirez un oasis doté d’histoire, de plages magnifiques, d’une faune et d’une flore exceptionnelles et d’un style de vie unique.

SORTIR

Visitez l’île sans âge
Ce ravissant village pourrait être le fruit de votre imagination. A peine affecté par le monde extérieur, il est prêt à vous accueillir chaleureusement, comme de vieux amis retrouvés.

Aurigny, la troisième des îles anglo-normandes de par son étendue – cinq kilomètres de long sur trois de large – se présente, en effet, comme un village mais un village au style  rés particulier. A votre intention, il a su préserver ses secrets pour vous laisser le plaisir de les découvrir. C’est une île dédiée aux amoureux de la nature mais également aux familles désireuses d’échapper à la vie trépidante des villes. Dans une atmosphère de détente, elles pourront alors explorer les bassins creusés dans les rochers et les plges de sable fin. Les amateurs d’air pur auront tout loisir de profiter des promenades vivifiantes du bord de mer. En savoir plus »

oct 14

Le balisage source d’importance vitale en Manche

Les balises, beaucoup et beaucoup trop. les plaisanciers à voile comme à moteur, les ignorent, les franchissent souvent « à contre courant ». Pourtant chaque balise a une importance vitale pour l’homme et l’embarcation. je dois concevoir que seul ces plaisanciers à moteur n’ont qu’un risque limité de certaines balises puisqu’ils n’ont pas de tirant d’eau. je prends pour preuve une arrivée au port d’Omonville à l’est de la balise verte, un canot est passé sans encombre par contre le voilier qui l’a suivit a rayé sa coque sur le rocher qui affleurait la surface.

On pourrait dire que la signalisation maritime est un élément majeur et indissociable du concept global de sécurité maritime permettant à tous les navigateurs, de se positionner et d’éviter les dangers.

À cet égard, le navigateur rigoureux calcule et vérifie régulièrement sa position en utilisant toutes les informations dont il dispose : aides conventionnelles (lumineuses, passives, etc.) ou radio-électriques (GPS, Loran C, Racon, AIS, etc.);  le navigateur doit savoir exploiter avec ses instruments, cartes et ouvrages nautiques. Il doit également prendre en compte la situation météo et consulter les avis aux navigateurs.

Le dispositif de signalisation des côtes de France , comprend, en chiffres arrondis, 6400 aides à la navigation (dits ESM, établissements de signalisation maritime), radioélectriques ou visuelles, dont 8 stations différentielles GPS, 2 stations LORAN, 3300 aides visuelles actives (dont 120 phares), et 3100 passives.

 

Le balisage maritime

RAPPEL : Bâbord est le côté gauche d’un navire, lorsqu’on est placé dans son axe et qu’on regarde vers l’avant (la proue) et Tribord est le côté droit d’un navire.

Aide mémoire pour se souvenir des caractéristiques de ces deux balises :

BA – SI – ROUGE => Bâbord – Cylindre – Rouge                    TRI – CO – VERT => Tribord – Cone – Vert

 

Reconnaître les balises le jour

Les balises sont identifiables grâce à un code qui leur est propre.
Ainsi, chaque balise se caractérise par :

  • la couleur du corps
  • une forme de voyant (partie supérieure de la balise)
  • une couleur et un rythme du feu si elles sont lumineuses

Dans certains cas, elles peuvent être numérotées et porter un nom.

 

Reconnaître les balises le jour

Les balises sont identifiables grâce à un code qui leur est propre.
Ainsi, chaque balise se caractérise par :

  • la couleur du corps
  • une forme de voyant (partie supérieure de la balise)
  • une couleur et un rythme du feu si elles sont lumineuses

Dans certains cas, elles peuvent être numérotées et porter un nom.

 

Reconnaître les balises la nuit

Quand une balise est lumineuse, celle-ci est identifiable par la couleur et le rythme de son feu.
Ainsi le feu d’une balise peut être matérialisé par l’un des rythmes suivants :

  • feu scintillant : alternance rapide de lumière et d’obscurité
  • feu à éclat : période de lumière plus courte que la période d’obscurité
  • feu isophase : période de lumière égale à la période d’obscurité
  • feu à occultation : période de lumière plus longue que la période d’obscurité


Quand une balise est lumineuse, celle-ci est identifiable par la couleur et le rythme de son feu.
Ainsi le feu d’une balise peut être matérialisé par l’un des rythmes suivants :

  • feu scintillant : alternance rapide de lumière et d’obscurité
  • feu à éclat : période de lumière plus courte que la période d’obscurité
  • feu isophase : période de lumière égale à la période d’obscurité
  • feu à occultation : période de lumière plus longue que la période d’obscurité

 

Le balisage maritime se divise en 6 catégories:

1/Les Balises latérales

                     

En entrant au port: Il faut que la balise verte soit sur tribord ,on se positionne à gauche de la balise verte et à droite de la balise rouge.

ATTENTION
En sortant du port: Il faut que la balise verte soit sur babord ,on se positionne à droite de la balise verte et à gauche de la balise rouge.

Balise latérale babord Balise latérale tribord
Voyant:Cylindrique rouge
Bouée:Rouge
Feu :Rouge rythme quelconque
Voyant:Conique Vert
Bouée : Verte
Feu :Vert rythme quelconque

 

1-1/Les balises de division de chenal

Variante des balises latérales, une balise de chenal préféré permet d’accéder
a un même port par deux chenaux différents ou de deux manières différentes.
Une balise de chenal préféré a les mêmes caractéristiques qu’une balise latéral.
La différence se fait au niveau d’une bande colorée présente sur la balise de chenal préféré ainsi que par son feux qui clignote toujours à une cadence de deux éclats + 1 éclat.

D’une profondeur souvent plus importante, la prudence suggère de prendre le chenal préféré.

Les balises de chenal préféré ont un feu avec un rythme de 2+1 éclats.

Marque de chenal préféré à Tribord Marque de chenal préféré à Tribord
Le voyant lumineux est un cylindre rouge.
Bouée rouge avec une bande verte.
Le feux brille à une cadence de 2 éclats + 1 éclat.
Le voyant lumineux est un cône vert.
Bouée verte avec une bande rouge.
Le feux brille à une cadence de 2 éclats + 1 éclat.

                              

                                         A bâbord :                                                A tribord
                                         Couleur  : vert/rouge/vert                       Couleur  : rouge/vert/rouge
                                         Feu  : FI (2+1)G                                        Feu  : rouge pour chenal à tribord
                                         Forme  : idem marque lalérale            Forme  : idem marque latérale

 

2/Les marques cardinales

Les balises cardinales servent à délimiter une zone de danger.Elles indiquent l’emplacement du chenal le moins dangereux par rapport aux points cardinaux.
Les balises cardinales sont au nombre de quatre:

Cardinale Nord Cardinale Sud
Les voyants sont deux cônes noirs pointant vers le haut et dont la direction indique le nord. Les voyants sont deux cônes noirs pointant vers le bas et dont la direction indique le sud.
Identification de nuit: scintillements blancs de manière continue Identification de nuit: 6 scintillements blancs suivis d’un éclat blanc.

Cardinale Ouest Cardinale Est
Les voyants sont deux cônes noirs opposés par la pointe. Les voyants sont deux cônes noirs aux bases superposées.
Identification de nuit: 
9 scintillements blancs
Identification de nuit: 
3 scintillements blancs.

 

Prenons l’exemple de la balise cardinale nord et voyons concrètement sa signification:

La zone située au nord de la balise est la zone par laquelle on doit passer.

En raisonnant de la même manière que pour la balise cardinale nord on peut dire que:

La présence d’une balise Cardinale Sud, indique que le danger se situe au Nord, donc que je dois passer au sud de la balise.

La présence d’une balise Cardinale Est, indique que le danger se situe à l’Ouest, donc que je dois passer à l’Est de la balise.

La présence d’une balise Cardinale Ouest, indique que le danger se situe à l’Est, donc que je dois passer à l’Ouest de la balise.

4103059_Quatre_balises_cardinales

 

3/Les balises de danger isolé

Elle marque la position d’un danger d’étendue limitée.
En principe, elle est posée directement sur le danger. La nuit, feu blanc à éclats groupés par deux

Les voyants sont deux sphères superposées
Lorsqu’on rencontre cette balise il faut s’éloigner de manière significative de celle ci car le danger se situe aux abords de la balise.
Identification de nuit:
2 éclats blancs groupés

La nuit : il y a 2 éclats blancs
On passe indifféremment à droite ou à gauche de la balise

 

3/Les marques d’eau saine

Elles indiquent une zone sans danger.
En principe, elles servent à nous donner un point de repère : axe du chenal, atterrissage…

Une sphère rouge fait office de voyant.
Cette balise indique que les eaux que nous traversons sont sans danger..
Identification de nuit:
feu blanc clignotant à un rythme quelconque.

 Le jour : corps de la balise : bandes rouges et blanches verticales,
voyant : sphère rouge.

La nuit : feu blanc isophase ou lettre morse A ou occultation ou éclat long.
On passe indifféremment à droite ou à gauche de la balise.


4/Les marques spéciales

Elles indiquent le positionnement d’une zone soumise à une réglementation spécifique (zone de pêche,d’exercice, militaire…) ou la présence d’obstacles immergés (câbles, canalisation, oléoduc…). pour exemple à Cherbourg la zone militaire.

La nuit :

  • Feu jaune avec rythme quelconque.

 

Une croix jaune fait office de voyant.
Cette balise signale une zone de pêche, d’exercices militaires ou un mouillage de quarantaine.
Identification de nuit:
Feu jaune clignotant à un rythme quelconque.

5/Les dangers nouveaux

Ce sont des dangers qui ne sont pas encore mentionnés sur les cartes.Leur signalisation se fait par la présence de deux balises, 2 cardinales ou deux latérales. (épaves, bancs de sable..).

Afin d’attirer l’attention du navigateur, on double la balise.
Les marques utilisées sont soit des cardinales, soit des latérales.

Ex : Danger nouveau marqué de 2 marques cardinales Ouest

 

5.1/Balises – Les marques d’épave

Les marques d’épave sont positionnées en cas d’urgence après un naufrage pour signaler sa présence. La marque est ainsi maintenue jusqu’à ce que l’épave soit référencée et que les indications de hauteur d’eau par exemple soient connues. La marque peut alors être remplacée par une forme appropriée de

Couleur : 
bandes verticales bleues et jaunessignalisation permanente.
Voyant une croix jaune en position droite
Forme à éclat alternatif bleu et jaune

6/Le balisage des plages

La bande côtière des 300 mètres

Le littoral est un espace réglementé : respecter ces règles est une question de sécurité.

Le balisage a pour but de signaler aux navigateurs et aux baigneurs les dangers existants et notamment ceux invisibles que la mer recouvre ainsi que les chenaux de navigation.

À la plage, les bouées de délimitation signalent les zones réservées à la baignade et les chenaux d’accès pour les voiliers et les bateaux à moteur.
L’accès au port est indiqué par le balisage latéral rouge et vert.

                                                              

cette documentation est issue de recherches de documents, d’articles et de sites dont l’un est particulièrement bien fait : « permis online » que je recommande.

oct 13

au delà de la voile à Aurigny, que peux t on découvrir?

Faire du cabotage et ne pas aller plus loin est à l’encontre de la démarche de tout navigateur. rappelons nous les explorateurs.hormis la destination à franchir par tous les temps et au delà de toutes distances, c’est bien sur terre que se fait la découverte de ce nouveau monde alors in explorer par soi.

Allons donc à la découverte de cette île riche en faune, en flore. c’est une immersion dans un monde étrange et étranger. on est littéralement hors du temps et de l’espace sur ce petit bout de terre qui a su garder jusqu’alors son charme et sa beauté.

 

 Ballade 1 : Southern Cliffs et Wildlife Bunker

Ballade 1 Southern Cliffs et Wildlife Bunker
CLIQUER SUR LA LIGNE – voir détail

Ballade 1 Southern Cliffs et Wildlife Bunker detail
CLIQUER SUR LA LIGNE – voir détail

Une promenade courte le long des falaises du sud Commençant au Centre ville du centre d’information des Visiteurs

Cette ballade est approximativement de 2 miles (3.5 km), pour 45 minutes de marche, avec des sections de chemin côtières un peu raides.
La meilleure période pour cette randonnée est le printemps  et l’automne avec ses champs ouverts de couleur chatoyante, ses bois, ses jacinthes ses vallées et ses oiseaux itinérants(immigrés).
Il est préférable de portez de bonnes bottines et de prendre des jumelles, vous pourrez en toute tranquilité admirer les oiseaux de l’île.

Faites, s’il vous plaît, attention en marchant près des bords de falaise.

            

Extrait … Les champs ouverts de Blaye sont un endroit d’idéal pour voir les grands troupeaux d’oiseaux itinérants, la linotte ainsi que des troupeaux de résident comme  le « pipit de pré ».

Ce chemin vous mène au bord de la ville. Allez tout droit sur le Brecque. Là, vous serez dans le le vieux centre agricole de st. Anne. Descendez cette route jusqu’à ce que vous atteigniez la Bourgade à la jonction suivante. Tournez à gauche et prenez ensuite la deuxième à droite sur   la Ruelle Sauchet . En bas vous atteindrez la Grand-rue.

Les pratiques agricoles communes d’Alderney ont fait émergé une ville qui a en grande partie été constitué en maisons agricoles avec des granges parties adjacentes. Les plus grandes constructions Victoriennes sont venues pendant  la période de fortification avec son afflux de richesse.

Après la Seconde guerre mondiale beaucoup de granges ont été converties et les cours agricoles construites ont créé la ville que nous connaissons aujourd’hui.
Tournez à gauche sur la Grand-rue et ensuite tout droit, vous arrivez sur Victoria Street.

En savoir plus »

oct 13

Aurigny à la voile

Accès assez facile en venant de Cherbourg. Ce port set souvent de relais aux caboteurs du Nord comme du Sud. il est un point d’appui plus que confortable vers les destinations des anglos voire de l’angleterre. il l’est moins lors de vent qui sont dirigé du nord ou du nord est. cela devient instable rapidement surtout si votre mouillage se trouve juste à l’entrée du port.

 

NAVIGATION
De Cherbourg à Aurigny (Port Braye) : il est conseiller de partir de Cherbourg 1 heure avant la pleine mer afin de passer à l’étale dans le Raz.  Compter entre 4 et 5 nœuds de moyenne. Remonter à la hauteur d’Omonville afin de bien être dans l’alignement du port.

 

Remarque importante:

Les différences de marée pour les ports d’autres basées sur HW Braye:
Cherbourg : +52 minutes
St. Peter Port, Guernesey :  -40 minutes
St. Helier, Jersey :  -45 minutes
Carteret :  -36 minutes
Diélette :  - 30 min

Distances entre les ports
CLIQUER SUR LA LIGNE

Attention aux ras cailloux, prendre large d’autant que le courant est traversier. Danger extrémité immergée du brise lames
Alignement des feux à 215°

Il n’y a de pontons mais seulement des bouées. Les rouges sont réservées au résidents, et sont situées à l’Est entre le chenal d’accès qui va au fond du port et la plage. Les jaunes sont pour les visiteurs, elles sont situées à l’Ouest, entre le chenal d’accès et la grande digue brise-lames, et sont organisées en trois rangées parallèles à la digue.

« Les bouées visiteurs sont assez grosses, et presque toutes équipées d’une grosse amarre avec un œillet qu’il suffit d’attraper et de passer dans le taquet d’amarrage du bateau. L’amarre est vraiment de gros calibre, et permet d’amarrer facilement un 15 mètres ».

Le prix (référence juillet 2011) est de 20€/j quelle que soit la longueur du bateau (tarif unique).

Possibilité de régler par carte bleue à la capitainerie. Sur l’ile, la poste et un magasin « multi-service » sont situés dans la rue principale de St Anne.

L’ancrage près de la plage bouge pas mal lorsque le vent se lève.

Le prix est de 5 euros (Aout 2010).
Par gros vent de W-NW au mouillage, cela est assez inconfortable.

« Éviter les coffres les plus près de la digue car les embruns passent abondamment par dessus, avec des algues et des cailloux ! 
Ne pas passer une amarre en double dans l’anneau de la bouée, très rugueux, qui va couper l’amarre qui frotte en une ou deux heures si vent fort et vagues ».

Aurigny – Aides pour mouillages
CLIQUER SUR LA LIGNE

Aurigny – mouillage et approche
CLIQUER SUR LA LIGNE

Aurigny – Mouillages
CLIQUER SUR LA LIGNE

Un service de taxi-boat fonctionne de 8h-23h pour ceux qui ne veulent pas gonfler leur annexe. Cela coûte 1,50£ par passager et pour un aller (autant pour le retour). 2,50£ entre 20h et 23h (Aout 2010).

Dans Alderney la capitainerie agit en tant que garde-côtes et coordonne avec l’embarcation de sauvetage local. La capitainerie est responsable de tous les mouillages dans Braye Harbour ainsi qu’à fournir les services suivants:

  • ‘Alderney garde-côtes »(VHF) - Maintient l’écoute sur le canal VHF 16, 67, et 74, et peut également fournir un VTS radar et le service RDF.
  • Prévisions météo et rapports - disponible à la capitainerie du port ou sur la fréquence VHF de «garde-côtes Alderney.
  • Douanes: Braye est le seul port d’entrée pour l’île d’Aurigny, et tous les navires entrant de l’extérieur du bailliage de Guernesey doivent remplir un formulaire de douane local (Royaume-Uni formulaires de douane ne sont pas acceptables dans le Bailliage).

Navigation et approche:
En approchant Braye Harbour, des précautions doivent être prises lors de l’utilisation du singe ou de forts courants de marée (jusqu’à 9 nœuds dans le singe et 11 nœuds dans la course) peuvent créer des raz de marées dangereuses, surtout avec le vent. Il est recommandé ces passages sont pendant ou près de l’étale (+ 2 ½ h HW & 2 ½ h LW Alderney).

Les marées vont vers le NE entre +2 ½ h LW et +2 ½ h HW, SW comprise entre + 2 ½ h HW et + 2 ½ h LW. Outre les forts courants de marée, Alderney a beaucoup de roches autour d’elle. La méthode la plus sûre à Braye est le NE.

Aurigny – carte approche
CLIQUER SUR LA LIGNE

Aurigny – carte approche (2)
CLIQUER SUR LA LIGNE

 Remarques importantes:

Swinge - raz dangereux où se développent les inondations et les marées basses, en particulier lorsque le vent est contre les conditions de marée de tenir le côté sud
Zone de calme proche de Corbet rock ; toujours naviguer le singe à l’étale qui est de + 2,1 / 2 h HW ou LW

Lumières et marques:
Alderney lieutenant Ho. Fl (4) 15sec. Signal de brume; Corne (1) 30 sec. Braye Ldg. Lts. à la fois Q, 215 °, 210 ° d’arc visible – 220 °, le plomb dans le port.

Marques de jour Braye – Braye Harbour Ldg. Lts. Les deux Q synchronisation, entraîner 215 ° dans le port. Co-marques de jour situés- les deux triangles oranges.
Du nord-ouest, Iso 4s au Château à l’Etoc WR, arc visible R 071 ° – 111 °, 111 ° W -. 151 °, en ligne avec Alderney lieutenant Ho, 111 °, efface les ruines submergées de la digue.
Il y a une lumière, L Fl 10s, à la fin actuelle de la digue.

Water taxi :  »Taxi Mainbrayce »appel, Marina canaux VHF canal 37 (M), ou le canal 80 (0830-1800)

Chandlers Mainbrayce écouter sur les deux canaux ci-dessus pendant les heures d’ouverture (environ 08H30 à 18H00 durant l’été), le bateau-taxi écoute uniquement sur Ch. 37 (M) pendant les heures de travail (voir les installations dans le port »).

Aurigny (Port Braye) à Guernesey : Partir à l’étale  de marée haute

 

Rappel : Trois sections différentes pour parler de cette merveilleuse île « au bout de nos doigts »

  1. La première partie est consacré à la découverte d’Aurigny
    CLIQUER SUR LA LIGNE
  2. Le prochain chapitre sera lui consacré :  »au delà de la voile, à Aurigny que peux t on découvrir? »  
    CLIQUER SUR LA LIGNE
  3. NE PAS OUBLIER D’ALLER VOIR le RÉCIT  : « Cabotage de Cherbourg à Aurigny »     
    CLIQUER SUR LA LIGNE

 

Remarque importante: 

  • Les informations fournies sur ce site est à des fins d’information seulement et ne doit pas être invoqué pour la planification du voyage, ou à des fins de navigation. vous seul face aux éléments : météo du jour, marée, vent actuel et à venir, pourrez définir votre route.

oct 07

Les permis mer – plaisance

Cet été même s’il n’était pas à la hauteur de ce nous espérions comme temps, soleil et vent nous a permis, vous a permis de vous sensibiliser à la voile ou plus encore à la plaisance sur un navire habitable. Cette expérience vous a été passionnante, attirante et attractive. Vous souhaitez aller plus loin et peut être un jour, caresser l’espoir de chevaucher votre propre hippocampe. Mais préparer quel permis et pour quel programme?

 

Comment préparer le permis ?

Le permis plaisance

En France, un titre de conduite est obligatoire pour piloter un bateau de plaisance à moteur lorsque sa puissance réelle motrice est supérieure à 6 Cv (4,5 kilowatts),

Depuis le 1er Mai 2011, vous pouvez utiliser une VHF portative ou fixe dans les eaux territoriales françaises en passant l’option « cotière » ou « eaux intérieures » (en savoir plus).

 

Le permis mer

Le permis plaisance  »option côtière » autorise la navigation en mer jusqu’à 6 milles d’un abri.

L’extension « hauturière » permet de naviguer au-delà de 6 milles d’un abri,

Vous passerez un permis pour la conduite de bateaux de plaisance à moteur (option côtière ou eaux intérieures).

 

Pour cela, il vous faut satisfaire à une épreuve théorique générale organisée par l’administration (Affaires maritimes) et à une formation pratique commune aux 2 options, validée par le centre de formation qui a pour but de vérifier que vous avez acquis le minimum d’expérience nécessaire pour conduire un bateau seul, sans mettre en danger votre sécurité et celle d’autrui.

  • la connaissance du bateau : Le bateau est votre « outil », votre « machine ». Il faut avoir des notions sur son fonctionnement. Il faut en connaître toutes les commandes et savoir où elles sont.
  • la conduite du bateau : En mer ou en eaux intérieures, vous découvrirez, avec l’aide de votre formateur, les manœuvres élémentaires, l’importance de l’évaluation des vitesses et des distances et aussi la façon dont s’établissent les relations avec les autres usagers.

Les extensions : Les candidats à l’extension hauturière ne subissent qu’une épreuve théorique sensiblement identique à celle de l’ancien système avec des questions définies au plan national et organisée par l’administration.

Comment se déroule la validation ?

L’examen  est composé de 2 épreuves :

Une épreuve théorique

L’épreuve composée d’un questionnaire à choix multiples (QCM) se déroule dans un centre d’examen avec un boîtier électronique, le candidat est interrogé sur 30 questions. 5 erreurs sont admises.
Le candidat dispose d’environ 25 secondes par question après lecture vocale de la question.

  • Le balisage des côtes et des plages, les pictogrammes,
  • Les règles de barre et de route,
  • Les signaux phoniques, de détresse, portuaires,
  • Les feux et marques des navires,
  • Les règles de navigation et de sécurité,
  • Les catégories de navigation, les limitations de la navigation, le matériel d’armement et de sécurité, l’organisation du sauvetage en mer, les règles de la pratique du ski nautique, la responsabilité du chef de bord,
  • La protection de l’environnement : rejets, pollution, réglementation de la pêche,
  • Connaissance des signaux météo et notions météos.
  • Symboles des cartes marines.
  • Connaissance en radiotéléphonie maritime.

Pour être reçu à l’examen théorique :

  • 25/30 minimum à l’ensemble de l’épreuve

 

Une épreuve pratique

L’épreuve pratique n’existe plus en tant que tel, c’est le formateur du bateau-école qui évalue le candidat durant les cours en remplissant un livret d’apprentissage.

 

Quel organisme officiel contacter ?

Pour toutes les démarches concernant les permis plaisance (formulaire, duplicata, etc.), il existe maintenant un guichet unique qui est soit les directions départementales des affaires maritimes (pour les départements côtiers) soit les services de navigation (pour les autres départements).

Chaque port regorge de sa petite école de voile. Allez donc vous renseigner afin de passer l’un de ces permis qui vous donnera le sésame d’une longue route d’apprentissage vers la découverte de votre future passion.

Extension hauturière

Le permis plaisance hauturier

L’extension hauturière permet de piloter tous les types de bateaux de plaisance à moteur sans limitation de taille, ni de puissance moteur et sans aucune limite de distance des côtes. La navigation peut se faire, de nuit comme de jour et sans limitation de distance, (sous réserve que le navire soit armé avec le matériel adéquate.

Pour s’inscrire à l’examen de l’extension hauturière, le candidat doit au préalable être titulaire du permis plaisance option côtière.

Les candidats doivent réussir un examen théorique d’1 h 30 sur la navigation, la marée, la météorologie, les aides électroniques à la navigation et la réglementation.

Le candidat doit se présenter avec un compas à pointes sèches, une règle de navigation (règle Cras), une carte marine d’exercices SHOM no 9999 (qui sera conservée par le service examinateur à la fin de l’épreuve), une calculatrice non programmable, un crayon mine, une gomme.

Les épreuves :

  • Deux exercices sur cartes : notés chacun sur 6 points
    • Porter et relever des points en vue de côtes (amer, relèvements)
    • Calculs de caps et traçages de routes.
    • Identification de phares
  • Un calcul de marée à partir d’un port principal : noté sur 4 points
  • Deux questions QCM sur la météo marine : notées chacune sur 1 points
  • Deux questions QCM sur les aides électroniques à la navigation : notées chacune sur 1/2 points
  • Une question QCM sur le matériel de sécurité  : notée sur 1 points

Pour être reçu :

  • 10/20 minimum à l’ensemble de l’épreuve
  • dont 07/12 minimum aux exercices sur cartes
  • Titulaire du permis plaisance option côtière ou passage de l’examen du permis plaisance option côtière

Bonnes révisions…

oct 07

Cabotage de Cherbourg à Aurigny(Braye à la voile) Août 2012

Vendredi 10 Août 2012; Enfin le jour arrive.

Toutes les conditions cette fois ci sont réunies ou presque. Trois marins, du vent de Norde, une météo stable, un coefficient idéal.

Nous allons aller à Aurigny à la voile.

Plus que des mots, un difficile choix de photos pour illustrer ce récit. elles sont  en nombre mais déjà divisée par 8 du fait du tri plus ou moins objectif. cette île recèle de trésors : La beauté du paysage, l’enchantement des mélanges de couleurs, ses gens  comme les manchots un peu rustre au départ et conviviaux après. un monde au delà du monde à 5 heures de bateau à voile, une demi heure d’avion et 45 minutes du port de Dielette avec le bateau à moteur (navette).

Nous faisons le choix éclairé après avoir vérifié maintes fois la météo que nous passeront le RAZ BLANCHARD; ce monstre souvent décrit comme mangeur d’hommes et de navires par des connaisseurs ou par des ignorants prétentieux qui ne font qu’amplifier le mythe. Et oui, vous pouvez aussi le faire. il suffit de vous prémunir d’information et de conditions fiables.

Nous partons donc vers 14 H. L’annexe est installée à l’arrière du bateau. La vitesse dans la rade et le vent établi présage d’une bonne route.

                      

Départ du Ponton             Sortie de la rade par la passe de l’Ouest   Philou Capitaine en second, l’Ami

C’est sans compter la sortie de la rade où le vent faiblit. Nous passons de 5 nœuds en vitesse à 4. Blup, « nous ne joindrons pas Aurigny avant deux jours » plaisante Philou.

Dès la sortie de la rade des fous de Bassan nous escortent vers le large, majestueux, fiers et rapides.

     

Nous poursuivons et attendons la renverse pour que l’on puisse être dans un contexte plutôt favorable. Après le passage d’Urville « Philou devient fou. Une balise affichée sur GPS et sur les cartes marines n’est pas à sa place. Une balise fantôme.

S’ensuit une balise bien visible face à la hague qui n’existe ni sur les cartes ni sur le GPS. Est-ce que le sort s’acharne ?. est ce que la terre n’est pas ronde ? un mystère à résoudre. Nous entrons à la hauteur d’Omonville dans le Raz Blanchard.

    

Au bout de trois heures nous nous trouvons dans le Raz. celui ci du fait du petit coefficient : entre 28 et 35 le lendemain. le 12 Août, il sera de 52. Nous trouvant entre deux points, au milieu de nulle part, quittant la France pour l’étranger, nous sentons quand même un courant farceur qui nous pousse inexorablement dans le goulot de la passe. notre route ressemble à la progression d’un crabe. le vent n’étant pas des plus véloces, nous sommes plus contraint par ce courant. Aurigny est en vue, majestueuse petite île de 8 kilomètres de long. la cote est cassée et menaçante dans sa partie sud ou réside essentiellement des murs de roches.

Des fous de Bassan nous montrent le chemin du port.

    

Petite attention à avoir à l’arrivée comme au départ : Bien suivre le cap indiqué au 215. des rochers affleures le long de la cote et dans le prolongement de la jeté il y a des cailloux. donc pas bon pour les dérives par basse mer.

L’arrivée ne pose pas de problème s’il y a plusieurs marins à bord. la houle entre en direct dans le port. pour agripper la bouée jaune c’est sportif. on a l’impression d’être dans une montagne russe. l’anneau est rêche nous préférons assurer deux fois. notre précaution a été confirmée en échangeant avec d’autres plaisanciers qui sont déjà venus et ont eu quelques souci d’usure par une nuit agitée. la deuxième tâche est de hisser fièrement et respectueusement le drapeau du lieu où nous sommes. oui je sais il est énorme mais je n’en ai pas trouvé de petit. ça jette un? » jaloux va » :-)

Petit conseil, trouver s’il est possible une place au fond plutôt qu’auprès de la sortie. le vent de NORDE va nus faire passer une nuit dont on se souviendra et qui vous laissera, je suis sur, si vous y êtes dans ces conditions, de drôles de souvenir, un peu angoissant quand même.

Au regard de la montée du vent, du courant qui rentre en direct, de la distance avec la cale, nous ne prenons pas l’annexe. le choix est donc d’aller à terre avec le taxi boat. Et là!!! si vous ne parlez pas un peu anglais, vous êtes dans la mouise. Je vais vous donner notre truc. en effet tous les super bouquins vous disent d’héler le taxi boat en l’appelant à la VHF par le canal 37 ou (80). le premier n’existe pas sur nos VHF françaises et la seconde nous permet d’entendre la météo. donc ne pas hésiter à appeler la personne dans le zodiac ou bien lui téléphoner :

exclusivité : tél : 01481 822772 ou mobile : +44 7781 415420

    

La course coûte 1,50 £. elle est augmentée à partir de 23 H d’1 £.
Au fait attention aux rafales, elles sont mortelles pour les Spinnekars.

    

avant de prendre le taxi boat il faut se vêtir de la tenue correcte exigée en territoire sous la férule de la reine d’Angleterre. les rencontres lors du passage de ce taxi, sont riches.

Ne pas aller à Aurigny sans déguster le fish and ships traditionnel. ne pas oublier notre « John Smith » (bière) voir la bitter. malgré le vent qui entre dans le port et s’invite sur l’île chahutant les bateau qui roulent sur les vagues ainsi formées. heureusement que nous avons sécurisé nos amarres : deux voire trois aux dires de certains voisin de bateau. nous rentrerons vers 22 H 30 sans pour autant ne pas faire un léger crochet au pub pour s’émerger dans une ambiance îlienne et anglaise.

                                                                                                      Petit clin d’oeil aux années 60.

La jetée montre bien que le courant et le vent entre directement par orientation Nord Ouest. cela entraine des embardées des voiliers entravées aux bouées. Les plaisanciers au bord de ces frêles esquifs sont et seront bringuebalés toute la nuit.

L’arrivée sur le bateau est quelque peu acrobatique même si nous sommes encore souple. passer du boudin du zodiac qui se balance de droite à gauche sur la parie tribord du bateau est carrément athlétique. Nous rentrons dans le carré et préparons notre couche. la manœuvre se fait rapidement et chacun est déja dans son lit car le bateau se ballade sur l’eau et semble maltraité et balancé comme un fétu de paille sur les vagues rageuses qui claque contre la coque et nous envoie en l’air. Le bateau crie, pleure, craque, cogne nous angoissant. Mais je me rends compte que sur trois marins, il y en a deux qui dorment. Philou a mis ses boules Quies et comme dans le carré avant il s’est fabriqué un cocon qui le maintient en place. Christian calé sur la banquette de droite ronfle. il n’y a que moi apparemment qui est projeté en l’air et de droite à gauche dans la cabine arrière. le bruits des bouts qui frottent à l’avant est quelque peu énervant et ce n’est pas sans mal que je m’éteins dans une torpeur légère.

Petit déjeuner café, thé et camembert pour philou. « on est anglais ou pas ». Après une toilette sommaire nous quittons le navire pour retourner à terre. petit détail en passant il y a des douches gratuites et des sanitaires à l’entrée de l’île. cela est très correct et propre malgré un passage intensif.

    

Il faut regarder partout, chaque chose et chaque lieu que nous observons nous ravi et nous font voyager bien malgré nous, comme la photo ci dessous à Saint Pierre et Miquelon. chaque image dans notre esprit qui se grave est un doux souvenir. Allons à la découverte de la rue principale  : Victoria Street

    

Dans la rue principale  des étales sont dressées ci et là habitées par de drôles d’habitantes à qui il ne vaut mieux pas refuser d’acheter pour l’oeuvre, un gâteau à la carotte par exemple. cela dit ils sont aussi bons que beaux.

    

Il n’y a que sur le territoire anglo saxon qu’on trouve un mariage si réussi de couleurs. celles ci vous emmene immédiatement dans une autre dimension. le ou plutôt les pubs sont incontournables. très english et l’odeur y est toujours la même. ce parfum qu’on espère retrouver dans chaque endroit ou nous pouvons nous poser échanger avec un inconnu de choses et d’autres autour d’une bière rousse, blonde ou brune.

Là et seulement ici sur cette île les boites aux lettres ne sont ni jaunes, ni rouges mais bleus. par contre les cabines téléphoniques ne sont pas rouges mais jaunes. Y aurait t-il un message à la reine??

    
                     Le train                             Dans le bus                       La plus belle plage (pour moi)

Plusieurs moyens de locomotions peuvent être à disposition pour découvrir l’île.

  • La location de voiture (réserver avant de venir pour être sur le moment venu qu’on vous attend avec le véhicule) je remercie le premier café à droite de la rue Victoria pour leur patience et leur gentillesse à nous faciliter cette location.

Braye  Hire  Cars : c/o Verdun farm, Longy Road GY9 3YB
Tel: 01481 823881   Fax:01481 824043
Email: brayehirecars@cwgsy.net
vous pouvez aussi les trouver sur leur site www. brayehirecars.com

La location de vélo
Cycle and surf en ville et Auto motion près du port.

Le bus (A préférer) Attention à la pause entre 13 H 40 et 16 H
Alderney bus service : il y a des départs toute les heures. vous trouvez celui ci tout en haut de la rue Victoria. si vous êtes perdu n’hésitez pas à demander les Aurignais sont particulièrement chaleureux. vous pouvez également le trouver sur sa tournée par très loin du pub Reas sur le port. il vous en coutera 1£50 par personne.

Au fait La population de l’île s’élève à 2 401 individus. saviez vous que traditionnellement, les habitants sont surnommés « les lapins » à cause des nombreuses garennes.

Le train
Le chemin de fer d’Aurigny est une ligne de chemin de fer créée en 1847 sur l’île anglo-normande d’Aurigny. L’unique ligne mesure environ 3 kilomètres de long et longe le plus souvent la côte.
pour le fun, le temps de faire » un petit tour et puis s’en vont »

  

Petit bémol dans notre passage sir cette île ce pourtant beau pub ou tout Aurigny se retrouve le week end.
pour y boire ou manger il faut y mettre les coudes au risque de ne pas être servi. il y a peu de serveur pour autant de monde. c’est pour tant bon de s’y trouver et la bouffe y est exellente. quoiqu’un peu d’effort pour les frites.

Le bateau qui embarque les touristes de la journée repart et marque déja notre retour pour demain.

  
Nous ne sommes que deux sur trois marins. Nous trempons la canne pour voir si on peut pêcher un petit maquereau qui pourrait servir macérer dans l’huile d’oliver et la purée de piment accompagné d’un petit punch. nous arrimons fermement la barre franche qui n’a fait que de se ballader la veille. C’est sans compter sur le roulis du fait du maintien du vent NORDE. Toujours aussi brinquebalé Philou a su se placer entre ces différents oreillers pour bien dormir. je suis toujours un fétu de paille maltraité par les roulis du bateau. j’allais m’endormir quand un feu d’artifice éclate dans le ciel. nous ressombrons dans le sommeil dans l’attente de repasser le raz blanchard…Demain.

Le lever de soleil est salué par un café et un thé chaud. le pont l’évêque n’est plus qu’un souvenir. le camembert sera mangé de si bon matin. il nous faudra attendre 12 H pour se décider à partir.

Saye Bay

  

Il faut faire attention de ne pas longer de trop près les cotes il y a beaucoup de rochers qui affleurent et qui menace de percer les coques des bateaux. Ces rochers qui ont dû en leur temps servir aux Aurignais  pour détrousser des navigateurs trop imprudents. mais c’est une autre histoire.

Rapidement la planchette avec la mitraillette à sa suite remonte des maquereaux  Ceux ci sont sportif car la vitesse est de 6 noeuds. Celle ci, une fois relevée fournira notre dîner pour ce soir et nous permettra de déguster des grillades de poissons.

  

Déjà le retour vers le continent s’annonce  le phare de Goury est bien visible. nous voguons vers notre destination en voyant avec grand plaisir qu’Alohaz va plus vite que le vent, la preuve sur le GPS.

  

En attendant une petite faim va vite trouver solution. Philou est déja en train de concocter des sandwichs. Arrivé à la vue de la rade le vent tombe et nous sommes obligé de remettre le moteur d’autant que le courant ayant fait sa renverse est contre nous. arrivée sur le ponton petit nettoyage du bateau, des maquereaux. Et oui ce soir nous festoierons bien heureux d’avoir ensemble partagés cette aventure.

 

AURIGNY

                                                             RETOUR à la PAGE - CLIQUER SUR LA LIGNE

NAVIGATION – Aurigny à la voile
                                                               CLIQUER SUR LA LIGNE 

« Au delà de la voile, à Aurigny que peux t on découvrir? »
                                                               CLIQUER SUR LA LIGNE 

 

oct 06

Législation quand tu nous tiens !!

Le monde veut changer. La législation en 2008 va bouleverser la face du …de la France : Procès de l’Erika, l’affaire Kerviel, le mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, les Jeux olympiques, la libération d’Ingrid Betancourt, les élections américaines, les attaques à Bombay… toujours est-il que nous découvrons un autre code du travail, d’autres multitudes de lois qui ne seront pas prorogées. Par contre une accélération depuis 2008 des règles applicables à la navigation.

Les vacanciers sur l’eau, les plaisanciers les motoristes sont-il bêtes, stupides ou tout simplement inconscients au regard des lois qui se déchaînes encadrant de plus en plus et restreignant le peu d’espace que nous avions qu’est la mer.

Est-ce une inconscience collective qui pousse le législateur à encadrer de plus en plus nos loisirs et notre vie? En tout cas voilà la conscience arrive et évolue impliquant le marin en tant que citoyen et responsable pour lui pour les autres et pour son environnement.

 

À partir du 15 avril 2008, la division 240 ; (ça fait agent secret et cela fait penser à MIB); est applicable à tous les navires de plaisance à usage personnel ou de formation de longueur de coque inférieure à 24 mètres. L’équipement de sécurité des navires de plaisance applicable le 3 décembre 2010 est MIS à JOUR le 13 juin 2012. Les points essentiels en sont :

  • Le matériel de sécurité adapté à la navigation pratiquée
  • La Limite d’utilisation du navire
  • Le Matériel obligatoire
  • La Modernisation de la réglementation

Commentaire et détails :

Les règles semblent simplifiées : Un seul cadre pour le matériel de sécurité prévaut pour tous les types d’embarcations, en fonction de l’éloignement d’un abri.

  • La première, pour les navigations à moins de 2 milles d’un abri est dite : « basique »
  • La deuxième, pour les navigations à moins d’un abri est dite : « côtière »
  • La troisième, pour les navigations au-delà de 6 milles est dite : « hauturière »

 

La responsabilité du chef de bord est réaffirmée

Le choix, en matière d’équipement, est laissé au chef de bord lui conférant la responsabilité  de la navigation qu’il souhaite réaliser, à savoir :

  • Les moyens de sauvetage individuels
    • brassières de sauvetage simples ou avec moyens de repérage lumineux. Cette deuxième solution permet d’être dispensé de bouée de sauvetage avec feu à retournement. Celle-ci peut être également remplacée par une perche IOR, par exemple.

Pour la navigation hauturière une installation VHF adéquate permet de s’affranchir des fusées à parachute et des fumigènes.

Plus précisément :

Le Chef de bord prévoit le matériel de sécurité adapté à la navigation pratiquée :

Jusqu’à 2 milles d’un abri (Basique)

  • 1 Équipement individuel de flottabilité
  • 1 moyen de repérage lumineux
  • 1 dispositif d’assèchement fixe ou mobile 
  • 1 moyen de remonter à bord une personne tombée à l’eau 
  • 1 dispositif de lutte contre l’incendie 
  • 1 dispositif de remorquage 
  • 1 ligne de mouillage appropriée sauf embarcations de capacité < 5 adultes 
    pour les navires francisés, le pavillon national et les moyens de l’arborer de manière visible.
  • 1 dispositif coupe-circuit en cas d’éjection du pilote sur navire hors-bord à barre franche au-delà de 4.5kw de puissance totale des moteurs ou un véhicule nautique à moteur 

 

 Jusqu’à 6 milles d’un abri Côtier)

Le matériel d’armement et de sécurité basique PLUS:

  •  1 dispositif repérage et assistance d’une personne tombée à l’eau sauf embarcations de capacité < 5 adultes et tous pneumatiques 
  • 3 feux rouges automatiques à main
  • 1 miroir de signalisation 
  • 1 compas magnétique 
  • Carte(s) de navigation de la zone fréquentée, papier ou électronique 
  • le règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM) 
  • 1 document de synthèse du Balisage éventuellement sous forme de plaquettes autocollantes

 

 Au-delà de 6 milles d’un abri (Hauturier)

Le matériel d’armement et de sécurité côtier PLUS:

  • 1 harnais et 1 longe par personne à bord d’un voilier
  • 1 harnais et 1 longe par navire non-voilier
  •  Radeau(x) de survie ou annexe(s) de sauvetage
  • 3 fusées à parachutes sauf VHF/ASN opérationnelle à bord
  • 2 fumigènes flottants sauf VHF/ASN opérationnelle à bord
  •  matériel permettant de faire le point, tracer et suivre une route 
  • dispositif de réception des prévisions météorologiques marines, livre des feux, tenu à jour.
  • annuaire des marées sauf en Méditerranée
  • journal de bord
  • 1 trousse de secours

 

  »L’abri, définition sensible pour la Manche et les marin Manchois qui limite et peut restreindre la navigation au regard de sa définition. Elle est ainsi réactualisée dans sa mise à jour. »

Qu’est-ce qu’un abri ?

« Tout lieu ou le navire peut soit accoster soit mouiller en sécurité ».

 

 

Tableau du matériel d’armement et de sécurité

Matériel obligatoire

Basique

Côtier

Hauturier

Équipement individuel de flottabilité par personne embarquée (ou combinaison portée) - - -
Moyen de repérage lumineux - - -
Dispositif d’assèchement fixe ou mobile sauf navires auto-videur - - -
Moyen de remonter à bord une personne tombée à l’eau - - -
Dispositif coupe-circuit en cas d’éjection du pilote si moteur(s) hors bord à barre franche de puissance > 4,5 Kw - - -
Dispositif de lutte contre l’incendie

-

-

-

Dispositif de remorquage

-

-

-

Ligne de mouillage ou ancre flottante sauf embarcations de capacité < 5 adultes

-

-

-

Pavillon national

si francisé

si francisé

-

3 feux rouges automatiques à main

-

-

Miroir de signalisation

-

-

Moyen de signalisation sonore

-

-

Dispositif repérage et assistance d’une personne tombée à l’eau sauf embarcations de capacité < 5 adultes et tous pneumatiques

-

-

Compas magnétique

-

-

Règlement international pour prévenir les abordages en mer (RIPAM)

-

-

Document de synthèse du balisage

-

-

Carte(s) de navigation

-

-

Harnais par personne à bord d’un voilier

-

Harnais par navire non-voilier

-

Radeau(x) de survie ou annexe(s) de sauvetage

-

3 fusées à parachute ou radio VHF/ASN

-

2 fumigènes flottants, ou radio VHF/ASN

-

Matériel pour faire le point, tracer et suivre une route

-

Dispositif de réception des prévisions météorologiques marine

-

Livre des feux tenu à jour

-

Annuaire des marées sauf en Méditerranée

-

Journal de bord

-

Trousse de secours

-

Source : Ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire

 

arrêté du 20 mai 2010 (PDF – 63 Ko)

arrêté du 4 décembre 2009 (PDF – 132 Ko)

arrêté du 11 mars 2008 (PDF – 78 Ko)

(3 décembre 2010 (mis à jour le 13 juin 2012) - MER ET LITTORAL)

 

Articles plus anciens «

» Articles plus récents