Les îles

Du nord au Sud : Quelques iles qui  valent le détours

île de Burhou                                        N 49° 43′ 46″ W 02° 15′ 26″

Burhou est une petite île Anglo-normande, à moins de 2 km au nord-ouest d’Aurigny (environ un mile au large). C’est une réserve naturelle dédiée aux macareux moines et il est interdit d’y accoster entre le 15 mars et le 27 juillet de chaque année.
Le chenal séparant les deux îles est dangereux, amplifiant les effets de marée. Connu sous le nom «le singe» – « The SWINGE », ce canal peut voir des courants atteindre sept nœuds.
L’île est inhabitée, à part une petite baraque (cabane de pêcheurs datant de 1820) louée à d’éventuels visiteurs. Elle fut occupée par les allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

En bateau, vous pouvez jeter l’ancre dans la patte et ramer à terre.
D’ Aurigny, il y a quelques bateaux locaux qui peuvent vous y déposer, ce qui est plus prudent  au regard de cailloux rasant.

île d Herm 
L’île de Herm est un minuscule morceau de terre situé à quelque 3 milles de la côte de Guernesey. Elle a une superficie de 2,5 km² pour une population résidente d’environ 60 habitants. C’est la  plus petite des îles de la Manche. Aucune voiture, aucune bicyclette! C’est donc le règne des piétons.

« Le moment le plus important dans l’histoire politique de l’île d’Herm fut l’année 933, lorsque les îles Anglo-normandes furent annexées au duché de Normandie (elles restèrent une dépendance de la Couronne britannique après la division de la Normandie en 1204). Après l’annexion, Herm progressivement perdit ses habitants, notamment les moines, et entre 1570 et 1737, Herm a été utilisé comme un terrain de chasse par les gouverneurs de Guernesey. »

De nos jours, elle vit principalement du tourisme. Seule une soixantaine d’individus y réside à l’année. Il s’agit d’un site extraordinaire pour des vacances en solitaire, en amoureux ou en famille!

Il suffit de deux ou trois heures pour en faire le tour à pied.Au nord de l’île, on trouve de longues plages de sable fin. Au sud de l’île, des falaises surplombent la mer. A côté du port, se trouvent Harbour Village et les principales boutiques de l’île. Herm est une petite île assez paradisiaque.

    

Pour se rendre sur l’île de Herm, on peut prendre un vol de la France vers Guernesey, puis prendre le ferry.

D’un point de vue pratique pour les plaisanciers, il est possible de s’ancrer face à une des plages du Nord de l’île ou d’utiliser les bouées réservées aux visiteurs sur Fisherman’s Beach juste à côté du port.

Surtout, ne pas mouiller pas n’importe où. Il y a une petite anse sympa avec des bateaux mouillés un peu partout, mais c’est très piégeur car il y a des amoncellements de rochers (3-4 m de haut à marée basse) avec, entre eux, des fonds de sable. On a l’impression, quand on arrive à marée haute, qu’on peut mouiller un peu n’importe où, mais ce n’est pas le cas. Les locaux savent où mouiller et il vaut mieux leur demander si c’est possible. (Merci Claude)

ATTENTION : Aucune possibilité de fourniture d’essence sur l’île.

 

Une fois là-bas, on peut choisir de rester à l’hôtel (pittoresque – White Hôtel  ), de louer une maisonnette ou bien de camper. Pour les repas, il y a l’embarras du choix: aucune chance de mourir de faim, de la haute gastronomie au petit en-cas pour un pique-nique, tout est disponible sur l’île.

Le camping Seagull est très bien pour les plaisanciers ; par contre son accès est difficile (chemin long et pentu) depuis la côté et nécessite d’utiliser les services de transport par tracteur pour apporter ses bagages (au niveau du port). De plus l’approvisionnement sur l’île est très limité donc difficile de se ravitailler

L’une des activités fort appréciées de l’île de Herm est le « Wine Tasting Weekends », qui se déroule tous les ans en avril. Grand connaisseur ou simple amateur, vous irez à la découverte de bons crus.

Pittoresque : meurtre et mystère à vivre dans la peau d’un Hercule Poirot ou d’un Sherlock Holmes. Profitez pour endosser chapeau et imperméable. Joignez-vous aux invités du White Hotel qui devront résoudre un meurtre commis sur l’île de Herm. Cluedo à vivre en direct : « Murder Mystery Weekend »

Au cours de trois journées intenses, vous pourrez profiter de ce bel hôtel classique, goûter à sa nourriture succulente.

 

île de Jethou

Jéthou, Jétho en jersiais est une petite île Anglo-normande, à environ 5 km à l’est de Guernesey et moins d’1 km au sud-ouest d’Herm. C’est une île privée, louée par l’homme d’affaires Peter Ogden, dont l’accès n’est pas autorisé au public.

L’île a à peu-près une forme ovale et mesure au plus 800 m environ, pour une superficie de 18 ha et une altitude maximale de 75 m. Il semble qu’elle était reliée à Herm par un banc de sable jusqu’en 709, année où une tempête emporta celui-ci. À quelques centaines de mètres au nord se trouve la petite île de Crevichon. À la même distance au sud, les îlots de la Grande et de la Petite Fauconnière.

Comme toutes les autres îles Anglo-normandes, Jéthou faisait partie intégrante du Duché de Normandie depuis 933, même après la perte de la Normandie continentale par la couronne d’Angleterre en 1259. Jéthou devint finalement en 1416 une partie du domaine du roi Henri V d’Angleterre. L’île est toujours une dépendance de la couronne, même si elle est désormais propriété de Guernesey. Elle est généralement louée par quelques particuliers.

L’île de Jethou est privée et interdite à la visite

L’île de Jethou qui comprend les îlots de Crevichon et de la Grande Fauconnière fait partie de Herm.
îlots de Crevichon

l’îlot de Crevichon est située au large de Herm, au nord de Jéthou.
îlots de la Grande Fauconnière

Lihou est une île Anglo-normande de la Manche. Elle est située à l’ouest de Guernesey. Lors des mortes-eaux de printemps, elle est reliée à Guernesey par un bras de mer.
Longue de 500 mètres, elle a une superficie de 20 hectares.
En 1995, les États de Guernesey ont acheté l’île Lihou et de la maison afin de garantir le peuple de Guernesey et les visiteurs, l’accès à cette île magnifique. On y rencontrera essentiellement des groupes scolaires.


Sercq

Sercq est sans aucun doute la plus belle escale des îles anglo-normandes, avec des paysages à couper le souffle lorsqu’on remonte les sentiers qui partent du Havre Gosselin ou de la « Grève de la ville ». Il y a des bouées dans ces deux anses, et c’est bien confortable. S’il y a de la houle dans Le Havre Gosselin, cela ne veut pas dire qu’il y en aura à la « Grève de la ville ».

L’île de Sercq a tourné le dos au progrès et a conservé de vieilles traditions. Ainsi, l’île est placée sous la tutelle d’un seigneur. Sercq est la plus sauvage des îles Anglo-normandes. Le seul port de l’île est Creux Harbour. Il faut une journée pour en faire le tour à pied.
Elle présente une côte rocheuse très accidentée. Les criques et les plages y sont rares.
Un chemin d’axe nord-sud traverse l’île de part en part et permet via « La Coupée » de joindre Petit Sercq et Grand Sercq. L’accès au village se fait par une petite route des plus pentues. A pied, aller à la Coupée et à Port creux.


En passant par la côte sud de Jersey pour remonter sur Serk, il faut largement contourner Little Serk et s’aligner correctement pour entrer dans Le Havre Gosselin. Si le mouillage n’est pas cool, ne pas hésiter à emprunter le Gouliot, rien que pour le fun. S’aligner Sud-Nord et passer en plein milieu, il y a toujours de l’eau. Une demie heure plus tard, c’est la Grève de la Ville.

Ile de Becqhou
L’île de Brecqhou fait partie politiquement de Sercq. Elle est privée et interdite à la visite.
Tout accès même sur les plages est formellement interdit. Toute l’île est sous surveillance vidéo.

Ce petit rocher de Brecqhou est à une cinquantaine de mètres de l’île anglo-normande de Sercq.
Ses propriétaires depuis 1993, les richissimes jumeaux David et Frederick Barclay (magnats anglais de la presse), contestent maintenant l’autorité du seigneur de Sercq, Michael Beaumont.

 

« Les Ecrehous, une croisière en Normandie « 

Récit d’une croisière en solitaire dans les Ecrehou en novembre 2007.Auteur Régis Lesage

Les Écrehous. J’en avais rêvé depuis longtemps et si j’en rêve encore c’est bien parce que je suis Normand. Dans l’âme Normande est tapie quelque chose qui vient des temps anciens quand les Normanii vinrent s’installer en Neustrie à partir des années 820. On pense souvent qu’ils se fondirent dans la population locale ne laissant rien de leur culture et pourtant presque chaque nom de village provient de leur langue, le norrois. Et quand le marin parle, se doute t-il que ses mots sont pour la plupart venus avec les Vikings ? Ainsi : vague, ris, écoute, ralingue, hauban, hune, bordage, bâbord, tribord, étrave, étalinguer, bateau, houle, écume, équipier, skipper, esquif, cingler, tanguer, sombrer, dalot, et bien d’autre mots encore comme les points cardinaux et le varech. Oui, ces algues échouées sur les plages sont des vag-reki, littéralement : rejet de la vague. Ce mot donne wreck en anglais pour désigner une épave.

 

Ecrehou                                             N 49° 17’ – W 01° 56’

Petit archipel situé au NE de Jersey

Les Écréhous sont situées à un peu plus de 11 km au nord-est de Jersey et un peu moins de 15 km des côtes françaises du Cotentin à hauteur de Portbail. L’archipel des Écréhous délimite, à l’Ouest, le passage de la Déroute.

Celui ci s’étend depuis le Raz Blanchard au Nord, entre la Hague et l’île d’Aurigny, et jusqu’à la Baie du Mont Saint-Michel et les îles Chausey au Sud.

L’archipel des Écréhous en limite l’espace à l’Ouest dans la continuité du banc des Écréhous et du banc des Écrevière qui sont de dangereux haut-fonds. Enfin les rochers de Taillepieds et les Basses de Porbail, également des hauts-fonds, en limite l’extrémité orientale face à la ville portuaire de Portbail.

La largeur de ce détroit varie entre 40 et 50 km.

Cette passe doit son nom aux nombreux naufrages qui y ont été recensés, en raison des dangers qu’il y a pour les navigateurs à s’aventurer dans ce secteur maritime, ainsi qu’au vent et au marnage parmi les plus grands du monde (plus de 14 m) et où se rencontrent le courant qui suit la côte ouest du Cotentin et ceux qui viennent de l’océan Atlantique, et qui circulent entre Jersey et Guernesey, d’une part, et entre Aurigny et Guernesey, d’autre part. Le courant peut atteindre une vitesse de 8 nœuds (14km/h) par endroits.

En raison des nombreux naufrages, lephare de Goury, construit à partir de 1834 en 3 ans, s’élève à 800 mètres sur le rocher dit « le Gros du Raz »,

Les principales îles de l’archipel sont  :

  • La Maîtresse Île (Maîtrech’Île), avec les ruines d’une chapelle.
  • La Marmotière (la Marmotchiéthe), avec quelques maisons groupées servant de refuge à des pêcheurs et de villégiature à des Jersiais l’été. Ces maisons-îles sont tassées les unes contre les autres. Il y a même une très officielle Maison des Douanes au sommet de laquelle flotte l’Union Jack.
  • La Blanche Île ( Bliantch’Île)

Et quelques rochers appelés :

  • Les Demies (Les D’mies)
  • La Grande Noire (La Grand’ Naithe)
  • L’ Écrevière (l’Êtchièrviéthe)
  • Le Fou (Lé Fou)
  • La Frouquie (La Froutchie).

 

 

 

les ecrehous une croisiere en normandieles ecrehous une croisiere en normandie

les ecrehous une croisiere en normandie

PS : Sur les bateaux Viking, le gouvernail était fait d’un aviron qui se tenait sur le côté droit du navire. Ce côté se nommait steer bordi, le bord du gouvernail et le côté opposé bak bordi, le bord auquel on montre son dos quand on tient la barre.

Si steer bordi donna tribord en Français et starboard en Anglais, bak bordi devint bâbord seulement en français. Les Anglais disent port parce que, le long du quai d’un port, on ne pouvait accoster que du coté opposé à celui du gouvernail.

 

 

 

 

Laisser un commentaire